L’été des enfants parrainés

Monciré Coulibaly, notre interlocuteur privilégié au Mali, nous a envoyé quelques photos d’enfants parrainés. Il nous explique leur quotidien pendant les vacances d’été. Bien souvent, les garçons aident leurs parents aux différents travaux d’élevage et d’agriculture, alors que les filles s’occupent d’aller puiser l’eau au puits, du ménage et d’autres travaux domestiques. Cela se fait dans le respect des limites physiques des enfants. C’est souvent le soir que les enfants se réunissent et jouent ensemble.

RamataCoulibaly Au premier plan l’élève Ramata Coulibaly de la classe de 3ème année à
Kassan. Elle fait le linge en compagnie de sa petite soeur sous la
supervision de ses deux tantes. C’est elle même qui puise de l’eau du puits.
Ce travail, elle le fait chaque fois que cela est nécessaire, aussi elle fait la
vaisselle et le balayage de la maison mais tout se fait à hauteur de ses
capacités physiques. La nuit, toutes les filles de son âge et qui sont voisines
se retrouvent pour jouer au clair de lune
NoumoussiraDamba Noumoussira Damba fait la 1ère année à Banankoro son village natal, pendant une bonne partie des vacances, elle surveille le champ de son père aidée par une autre soeur. En plus de cela elle peut aider sa mère dans les petits travaux ménagers, histoire de la socialiser. Tous ces petits travaux rentrent dans le cadre de la socialisation de l’enfant mais pas dans celui du travail des enfants. Ils le font avec plaisir et se arrêtent lorsqu’ils se fatiguent.
Noël Noël devant l’enclos prêt à partir en brousse; il est aux abords d’une
clairière, il tourne dans les broussailles toute la journée. Quand les petits
bergers ont soif ils se désaltèrent avec l’eau de la source. Ils peuvent rester
seuls ou être en compagnie toute la journée derrière leur troupeau composé
de chèvres ou de moutons ou un mélange des deux ne dépassant pas le
plus souvent la douzaine; ils peuvent conduire aussi des veaux
NiameKeita c’est le petit Niamé Keita de la 2ème année à Banankoro avec son petit
troupeau dans le pré. Le matin il joue, ne fait rien d’autres avant 10 heures
où il prend son déjeuner. Il reste dans la brousse en compagnie de ses
camarades petits bergers jusqu’à 17heures. Quand il pleut il rentre à la
maison, s’il pleut toute la journée il reste dans la case et son père se
débrouille.
MoussaBrehima Moussa Bréhima Coulibaly, classe 4ème année Kassan dans le
champ de maïs de son père. Derrière lui sa tante. Les autres frères
sont allés au champs loin du village . Ici le travail du champ se fait soit
avec la daba, comme Moussa l’a, soit avec la charrue. Une fois fatigué
Moussa le dit à son père ou à son frère puis il se repose ; La nuit c’est
soit les contes soit les jeux
MadyDiawara Mady Diawara, de banankoro en 1ère année, aidant son frère à garder le champ contre les dévastateurs. Quand nous sommes arrivés dans son champ ils étaient trois , sa ¨mère était partie ramasser du bois mort pour le repas du soir. Ils gardent le reste du repas de midi qu’ils mangent vers 14heures quand ils ont faim, à 17 heures ils retournent à la maison
KamaCoulibaly Kama Coulibaly de la 3ème année de Kassan tenant l’atelage de labour avec son petit frère et son grand frère. Ce champ de coton fait au poins trois hectares. après le labour ils se servent de la petite daba pour bien sarcler; mais une fois fatiguer il serepose jusqu’au lendemain. La niut après le diner il joue avec ses camarades si le temps le permet ou s’il nest pas assez fatigué puis il va se coucher
Hamidou Hamidou est un élève de Banankoro classe 1ère année, il aide son père à
sarcler le champ de maïs. Cette photo a été prise le soir; nous avons trouvé qu’il était au repos jusqu’au lendemain mais nous lui avons prié de faire quelques coups de daba qu’il a acceptés volontiers.
FilleParrainee Elle est de Banankoro elle fait la 1ère année ; toute la journée elle
s’occupe de son frère aidée dans cette tâche par sa grand-mère.
Mais il peut arriver qu’elle aide sa mère dans la corvée d’eau ou à
nettoyer la cour ou les cases pendant que la grand-mère
s’occupe du bébé
FantaCoulibaly Fanta Coulibaly de la classe de 5ème année de Kassan gardant son petit
frère pendant que sa mère prépare le repas ou fait le linge ou la vaisselle ou
meme d’autres travaux ménagers Elle peut le matin comme le soir balayer la
case si le frère dort ou s’il joue couché; libre elle  joue avec ses copines